Musée National Picasso – Le Plus Beau Musée Picasso au Monde

Toutes les informations sur le Musée National Picasso sont sur CITIBREAK

 

L’Hôtel Salé, l’un des plus emblématiques hôtels particuliers construits à la fin du XVIIe siècle dans le Marais, héberge le musée National Picasso. Il a fait l’objet d’une rénovation considérable et a rouvert en 2014 après 5 années de fermeture pour travaux. Les espaces destinés au public ont plus que doublé, passant de 2300 m2 (dont 1600 m2 d’exposition) à 5000 m2 (dont 3.600 m2 d’exposition), et la circulation a été optimisée.

Le musée comprend à présent 34 salles, 5000 œuvres de Picasso, 200 000 pièces d’archives personnelles, et sa collection particulière rassemblant 150 œuvres d’autres artistes (Renoir, Matisse, Cézanne, le Douanier Rousseau…)

La collection du musée est la seule collection publique au monde qui permette à la fois une traversée de toute l’œuvre peinte, sculptée, gravée et dessinée de Picasso, et la découverte du processus créateur de l’artiste.

Trois circuits de visite ont été conçus, dont un parcours magistral sur trois niveaux retraçant l’ensemble de l’œuvre jusqu’en 1972. Les combles sont dédiés à une “confrontation entre Picasso et ses artistes de prédilection”, modernes ou contemporains, tels Cézanne, Degas, Matisse, Braque ou Le Douanier Rousseau. Dans les caves, sont évoqués les différents ateliers du maître, et à travers eux son processus de création.

“Monochromies”, “Primitivisme”, “Cubisme”, “Peintures de guerre”… Les “séquences” et les 37 salles au décor minimaliste s’enchaînent, et avec elles les chefs-d’œuvre : l’Autoportrait sur fond bleu (1901), La Célestine (1904), tenancière d’une maison close de Barcelone qui symbolisait pour Picasso la peinture-prostituée, Trois figures sous un arbre (1907-1908).

Plus loin, la Nature morte à la chaise cannée (1912), Paul en Arlequin (1924) inspiré par Velasquez, Goya et Manet, La Danse villageoise (1922), en hommage à Renoir, l’Homme au chapeau de paille et au cornet de glace (1938), portrait de Van Gogh en réponse à Goebbels qui prône la stérilisation des artistes modernes, Femmes nues à leur toilette (1937-38), le plus grand collage de Picasso, réalisé avec des chutes de papiers peints de Guernica.

Le Musée National Picasso détient la plus importante collection publique au monde parce qu’elle a bénéficié de 2 dations (celle des héritiers de Picasso en 1979, puis celle de Jacqueline en 1990). D’autres ensembles exceptionnels sont venus la compléter, dont la cinquantaine de tableaux de maîtres anciens et modernes, ses archives personnelles, et de nombreux autres dons.

Le musée a pris le temps de se rénover, prenez celui de tout voir dans la tranquillité et la clarté de ces nouveaux murs.

 

COURTE BIOGRAPHIE DE PABLO PICASSO

Artiste protéiforme et prolifique (on estime qu’il a réalisé plus de 30 000 œuvres), Picasso a bouleversé l’art moderne. Avec George Braque, il donna naissance au cubisme. Les Demoiselles d’Avignon fut la première œuvre significative de ce mouvement. Peintre, sculpteur, graveur et céramiste, son génie fut reconnu de son vivant et aujourd’hui une dizaine de musées dans le monde lui sont exclusivement consacrés. Pablo Picasso est généralement présenté comme l’un des plus grands artistes du XXe siècle. Homme à femmes dont les compagnes inspireront profondément son œuvre.

Photo de Pablo Picasso

Né le 25 octobre 1881 à Málaga (Andalousie), Pablo Ruiz commence très jeune à dessiner avec son père, professeur de dessin. Dès 1895, il étudie à l’Ecole des beaux-arts de Barcelone, La Lonja, avant de poursuivre à l’Académie Royale San Fernando de Madrid. Revenant à partir de 1899 à Barcelone, il travaille notamment en faisant des illustrations pour des revues et des journaux. En 1901, il adopte comme signature le patronyme de sa mère : « Picasso ». Il signera désormais ainsi ses œuvres.

À partir de 1904, il s’installe définitivement en France après trois séjours les années précédentes. Il emménage tout d’abord au célèbre atelier de Montmartre, le Bateau-Lavoir. Il rencontre dans la capitale parmi tant d’autres : Max Jacob, Apollinaire, Matisse ou encore Braque avec lequel il invente le Cubisme. A Partir de 1910, il séjourne régulièrement en Provence avec Derain et Braque, retournant toutefois sur la capitale notamment pendant la première mondiale.

En 1925, il participe à la première exposition surréaliste à la galerie Pierre à Paris. Il n’adhère pas pour autant au mouvement. En 1936, il s’engage aux côtés des républicains espagnols contre Franco. Pendant la seconde guerre mondiale, il retourne travailler à Paris en dépit de sa qualification d’ « artiste dégénéré » par le régime nazi. C’est seulement après la Libération qu’il adhère au parti communiste et retourne vivre dans le sud de la France. Il s’éteint le 8 avril 1973 près de Mougins.

 

Pour en savoir plus sur Pablo Picasso vous pouvez cliquer sur WIKIPEDIA

Toutes les informations sur le Musée National Picasso sont sur CITIBREAK

 

Vous Pourriez Aimer Aussi Lire Ces Articles:

 

 

Abonnez-vous à la newsletter Citibreak, cliquez sur ce lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq + 12 =