Exposition Pierre Paulin au Centre Pompidou (Paris)

Exposition Pierre Paulin du 11 Mai au 22 Août 2016 à Paris

Toutes les informations de l’exposition sont sur CITIBREAK

 

Avec plus de 70 pièces de mobilier et une cinquantaine de dessins, l’exposition que le Centre Pompidou consacre à ce grand designer traverse 40 années de création.

L’événement est rythmé par des supports de documents, d’articles de presse, de couvertures de revues, et de catalogues d’exposition. Le visiteur avance selon un parcours chronologique à la découverte des plus emblématiques de ses créations (sièges, bureaux, luminaires, produits industriels) et de ses nombreux projets (dessins, films et documentation). À la fin de la visite, qui revient aux débuts du designer, le visiteur aura constaté le chemin parcouru et les grandes étapes.

Pierre Paulin 2

L’exposition présente des pièces phares, qui ont marqué l’histoire du design : Anneau, Mushroom, Ribbon Chair, Butterfly, Tulip…D’autres projets inédits, auto-édités, comme le Tapis-siège, le projet d’aménagement Herman Miller, enfin des pièces rares des années 50, ainsi que des prototypes sont également présentés.

Les pièces, présentées sur des « stands », façon Salon de design ou foire, au sens noble, d’ameublement, rendent aussi hommage aux collaborations que le designer mena avec ses éditeurs : Meuble TV, Thonet, Disderot, Artifort, Mobilier international, Mobilier national…

L’exposition dévoile des pièces plus industrielles dessinées pour ADSA, l’agence que Pierre Paulin créa avec son épouse Maïa Paulin et Marc Lebailly en 1975.

L’événement attire l’attention du visiteur sur le dialogue posé entre corps et confort. En effet, sans cesse les recherches de Pierre Paulin étaient motivées par ces sujets et un nouvel art de vivre à découvrir (au ras du sol par exemple).

Le public est invité à s’asseoir dans certains des sièges du créateur. Des rééditions sont à la disposition du public : Mushroom, Ribbon chair, Tulip, Butterfly, F444, Amphis.

Trois films inédits participent à l’éclairage de l’œuvre de Pierre Paulin : une biographie de 12 minutes dévoile des images inédites, un film relate le lien entre Pierre Paulin, Georges Pompidou et le Centre Pompidou, enfin une série de 12 petits films souligne l’intérêt des sièges iconiques du designer.

 

BIOGRAPHIE DE PIERRE PAULIN

Pierre Paulin est née à Paris entre les deux guerres, en juillet 1927. Passionné de créations, débordant d’imagination, il étudie à l’École Camondo, célèbre école des Arts décoratifs.

Photo Pierre-Paulin
Photo de Pierre Paulin

 

Il  démarre sa carrière dans l’atelier de marcel Gascoin, initiateur du meuble de série et du mobilier de bateau. Fort de cette expérience, il présente en 1953 diverses créations au Salon des Arts Ménagers où il est remarqué par Thonet France, entreprise à l’origine de la fameuse chaise n°14 aux lignes pures et élégantes. A cette époque, il tire son inspiration du design scandinave, du Art Metal popularisé par Florence Knoll et des inventions controversées de Charles Eames, l’américain qui révolutionna l’univers du fauteuil de détente.

Designer de talent, il se distingue rapidement pour son style affirmé. Ses meubles sont en vitrine du magasin Thonet jusqu’en 1958, date à laquelle il est recruté avec plusieurs autres designers contemporains par la Maison Artifort. Les sièges “langues” de Pierre Paulin connaissent un succès sans précédent.

Les créations modernes et originales de Pierre Paulin plaisent à ses contemporains. Le designer surprend par les matières utilisées pour ses sièges, par les coques moulées en bois garnies de mousse et recouvertes de jersey extensible éditées dans des coloris chatoyants tels que les modèles “champignon” ou “ruban”.

A partir des années 1960, Paulin est invité à aménager plusieurs haut-lieux de la capitale. En 1970, il se rend à Osaka pour aider à l’agencement du pavillon d’honneur français lors de l’exposition universelle. Il se consacre ensuite durant cinq années à l’embellissement de l’aile Denon du Musée du Louvre. En 1972, il prend en charge la décoration de l’Elysée pour le président Pompidou.

1975 est une année charnière. Pierre Paulin fonde ADSA en partenariat avec Maïa Wodzislawska et Marc Lebailly. Il travaille alors pour diverses enseignes comme Allibert ou Calor Tefal et s’essaye à l’aménagement de lieux publics (gares) et à la création d’image d’entreprises dont celle d’Air France avant de recevoir le grand prix national de la création Industrielle en 1987. Il termine sa carrière comme designer chez Roset.

Pierre Paulin meurt en juin 2009 à Montpellier. Plusieurs expositions lui sont consacrées dans le monde. Sa collection Elysée, ses gammes Antigone, Derive, Allusions, Archi, Anda, Lupo, Gavrinis sont des références en matière d’Art contemporain.

 

Pour plus d’informations sur Pierre Paulin en cliquant sur WIKIPEDIA 

Toutes les informations de l’exposition sont sur CITIBREAK

 

Vous Pourriez Aimer Aussi Lire Ces Articles:

 

 

Abonnez-vous à la newsletter Citibreak, cliquez sur ce lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 + dix-huit =