Exposition Medusa – Bijoux et Tabous

Toutes les informations sur l’exposition Medusa – Bijoux et Tabous sont sur CITIBREAK

 

L’exposition « Medusa – Bijoux et tabous » au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris explore le bijou à travers plus de quatre cents pièces. Tout comme le visage de Méduse dans la mythologie grecque, le bijou attire et trouble celui qui le conçoit, le regarde ou le porte.

Bijoux d’artistes, créations de designers et bijoutiers contemporains, pièces uniques ou industrielles, précieuse ou de fantaisie, modernes ou préhistoriques témoignent des innombrables facettes du bijou et de la complexité de son statut.

 

VISITE DE L’EXPOSITION

Au lieu d’aligner des trésors dans des vitrines, le musée d’Art moderne a décidé de raconter ce que le bijou révèle de l’identité de celui ou celle qui le porte, des temps les plus anciens jusqu’à nos jours, des femmes girafes d’Afrique du Sud, au cou emprisonné dans une sorte de collier-spirale, aux punks européens, au visage percé de clous et d’épingles de nourrice.

L’exposition Medusa s’articule autour de quatre thématiques : l’identité, la valeur, le corps, et le rite. Chaque section part des a priori souvent négatifs qui entourent les bijoux, pour mieux les déconstruire, et les révéler.

L’exposition réunit plus de 400 pièces d’artistes (réalisés par Meret Oppenheim, Man Ray, Calder, Dali, Picasso, Fabrice Gygi, Thomas Hirschhorn, ou Danny McDonald), de designers (de Rene Lalique, Anni Albers, Line Vautrin, Tony Duquette, Bless), mais aussi des pièces de bijoutiers contemporains (de Gijs Bakker, Karl Fristch, Sophie Hanagarth…), de maisons de haute-joaillerie, ainsi que des pièces anciennes (des bijoux antiques, amérindiens) et même des bijoux d’anonymes (punk, rap, SM) ou plus.

Ces pièces, connues et méconnues, uniques, multiples, faites à la main, industriellement, ou par ordinateur, mélangent des esthétiques raffinées, artisanales, amateurs, ou au contraire futuristes.

Au fil des salles, on réalise que les bijoux créent une indéniable ≪attraction/répulsion≫ à l’image du mythique et terrifiant visage de Medusa !

 

Toutes les informations pratiques sur l’exposition Medusa – Bijoux et Tabous sont sur CITIBREAK

Vous Pourriez Aimer Aussi Lire Ces Articles:

Abonnez-vous à la newsletter Citibreak, cliquez sur ce lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × 1 =