Exposition James Bond 007 à la Grande Halle de la Villette (Paris)

Une exposition dédiée à James Bond, le plus célèbre des agents secrets britanniques, est organisée à Paris, à la Grande Halle de la Villette en 2016 (Avril à Septembre). Dans cette exposition temporaire dont le nom est 50 ans de style Bond, vous pourrez admirer plus de 500 objets originaux, de quoi se plonger dans l’univers du célèbre agent secret anglais. Que vous soyez fan d’Aston Martin, des costumes des films ou des gadgets du fameux “Q”, responsable de division recherche & développement du MI6, vous ne serez pas déçus par l’exposition consacrée à James Bond.

Les visiteurs franchissent l’entrée de l’exposition en passant dans un tunnel en forme de canon d’arme à feu ( le fameux «gun barrel»), évoquant les célèbres génériques d’ouverture des films de la saga . Ils se retrouvent ensuite dans une salle consacrée à Ian Fleming, qui créa le personnage en 1953 et fut lui-même espion pendant le Seconde Guerre mondiale.

On peut y voir le manuscrit original de Dr. No, ainsi que les premières édition des autres romans de James Bond qui ont été portés à l’écran. On y apprend aussi que l’idée d’appeler le héros de ses romans James Bond est venue à l’écrivain en regardant sa bibliothèque où se trouvait l’ouvrage d’un ornithologue qui portait ce nom.

Les visiteurs de la Grande Halle peuvent découvrir les armes souvent cruelles de ses ennemis: le pistolet d’or de Scaramanga, les dents d’acier de Requin, le chapeau-guillotine de Oddjob… mais aussi les nombreux véhicules et gadgets de l’agent secret, dont les Aston Martin DB5 de 1964 et DB10 (conduite par Daniel Craig), la moto chevauchée par Pierce Brosnan dans Demain ne meurt jamais ou encore le chapeau melon aux bords d’acier du tueur à gages de Goldfinger.

Enfin, pour la première fois, des pièces issues du tournage de Spectre, sorti en 2015, sont présentées. Les gadgets de geek du nouveau Q, l’anneau maléfique d’Oberhauser le n°1 du Spectre (alias Ernst Stavro Blofeld), et quelques photos exclusives du tournage dirigé par Sam Mendes sont le clou du spectacle.

POUR MIEUX COMPRENDRE CETTE EXPOSITION

James Bond, également connu par son matricule 007, est un personnage de fiction créé en 1953 par l’écrivain et ancien espion britannique Ian Fleming dans le roman Casino Royale.

Ian Fleming
Photo de Ian Fleming le Créateur de James Bond

De 1953 à sa mort en 19641, Ian Fleming publiera douze romans et neuf nouvelles regroupées en deux recueils avec le personnage de James Bond. Après la mort de Fleming, les aventures de Bond ont été écrites par différents auteurs. Ces romans ont été d’immenses succès internationaux, mais ce sont les nombreuses et régulières adaptations cinématographiques qui ont fait de James Bond, espion des services secrets britanniques et grand séducteur, un authentique mythe contemporain.

Depuis 1962, 26 adaptations cinématographiques ont vu le jour. James Bond y est incarné par différents acteurs, Sean Connery ayant été le premier d’entre eux, alors que Daniel Craig endosse ce rôle depuis 2006 et que Roger Moore a été celui qui a interprété le personnage le plus de fois., La production de ces films, qui se poursuit encore aujourd’hui, constitue l’une des plus longues sagas de l’histoire du cinéma.

James Bond - Acteurs
Les Six Acteurs ayant interprété James Bond

Biographie Fictive de James Bond

James Bond est le fils d’Andrew Bond, un Écossais originaire de Glen Coe, et de Monique Delacroix, une Suissesse.

James Bond passe une bonne partie de ses jeunes années à l’étranger, ce qui lui permet de maîtriser parfaitement l’allemand et le français, grâce au travail de son père comme représentant à l’étranger de la firme britannique d’équipement militaire Vickers. À onze ans, Bond perd ses deux parents dans un accident d’alpinisme dans le massif des Aiguilles Rouges, près de Chamonix-Mont-Blanc.

Après la mort de ses parents, il part vivre en Angleterre, à Pett Bottom, dans le Kent chez sa tante Charmian Bond qui achève son éducation. Vers ses 12 ans, il entre au Eton College, qu’il quitte au bout de deux semestres pour « mauvaise conduite » avec une des femmes de ménage.

Bond quitte Eton pour le collège de Fettes à Édimbourg en Écosse, l’ancienne école de son père où il se fait remarquer pour une aptitude à tous les sports, en particulier la boxe (poids léger).

En 1941, Bond ment sur son âge pour pouvoir entrer dans la Royal Naval Reserve pendant la Seconde Guerre mondiale, d’où il sort avec le grade de commander. Bond conserve son rang alors qu’il est employé dans les services secrets britanniques.

Quand il n’est pas en mission, Bond habite à Kings Road dans le quartier de Chelsea à Londres. Son appartement est entretenu par une vieille gouvernante écossaise nommée May Maxwell, qui est très loyale et maternelle envers lui.

Bond connaît de nombreuses conquêtes féminines mais il s’agit pour la quasi-totalité d’amourettes ou d’aventures d’une nuit. Il s’agit des fameuses James Bond girls. Dans les films plus récents, son attitude envers les femmes est plus douce, il respecte le nouveau M qui est une femme, et quelques femmes comme Elektra King ou Paris Carver réussissent à modifier un peu son attitude.

 

Vous pouvez toujours trouver plus d’informations sur James Bond en cliquant sur WIKIPEDIA 

Toutes les informations sur l’exposition (dates, horaires, tarif, accès…)  sont sur CITIBREAK

 

 

Abonnez-vous à la newsletter Citibreak, cliquez sur ce lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × 1 =