Etes-Vous Panthéon Romain ou Parisien?

Oui, il y a deux célèbres Panthéons que vous pouvez visiter en Europe, l’un à Paris et l’autre à Rome, mais ils ont tous deux étaient construits pour des raisons très différentes et à des centaines d’années d’écart.

 

LE PANTHEON ROMAIN

C’est l’un des édifices anciens les mieux conservés de la ville, il a été construit à l’origine comme un temple pour les dieux olympiens (le Panthéon signifie littéralement «tous les dieux») comme un lieu où les personnes qui avaient des croyances différentes pouvaient se rassembler et prier ensemble. Il a été fini sous l’empereur Hadrien entre 125 et 128 après JC et a été construit sur un temple existant, construit par Agrippa en 27 avant notre ère, qui avait été brûlé quelques années auparavant.

Après avoir traversé une série de colonnes de marbre massives, les visiteurs entrent dans une énorme salle circulaire (rotonde) avec des murs de 6 m d’épaisseur et un sol recouvert d’énormes dalles de marbre coloré. Le marbre s’étend à l’extérieur où se trouve des colonnes décoratives et des pilastres.

Les 7 niches originales, qui contenaient autrefois les statues des dieux, sont encore là, mais sont à présent soient vides soient on peut y voir des reliques chrétiennes. En 609 après JC, le pape Boniface IV a consacré le Panthéon comme l’église chrétienne de Sainte-Marie et des martyrs. Bien que cela ait effacé le but initial de l’édifice d’être inclusif à «tous les dieux», cela lui a permis de rester intact au moyen âge quand les temples païens ont été détruits.

Le dôme intérieur du Panthéon dépasse les 43 mètres de diamètre et possède des motifs qui ont probablement contenu des rosettes ou des étoiles en bronze pour imiter le ciel nocturne. L’ouverture centrale mesure plus de 8 mètres de large et laisse entrer le soleil et la pluie. De petits trous dans le sol en marbre permettent d’évacuer l’eau qui tombe.

Ce que la plupart des visiteurs ne savent pas, c’est qu’il y avait autrefois des carreaux en bronze doré insérés dans le plafond. Malheureusement, ils ont été pillés et enlevés par un empereur de l’Empire byzantin vers 500 après JC et pour le reste au XVIIe siècle, le pape Urbain VIII les a fait fondre. Il a ensuite donné une partie du bronze récupéré à Bernini pour créer le baldaccino, que l’on peut voir dans la cathédrale Saint-Pierre, et a utilisé le reste pour fabriquer des canons pour le Castel Sant’Angelo.

 

Pour en savoir plus sur le Panthéon Romain vous pouvez cliquer sur WIKIPEDIA

Toutes les informations sur le Panthéon Romain sont sur CITIBREAK

 

LE PANTHEON PARISIEN

Bâtiment également impressionnant, le Panthéon de Paris a une histoire très différente de celle de Rome. Situé sur la rive gauche de la Seine près du jardin du Luxembourg, la structure néoclassique immense et extravagante du XVIIIe siècle qui existe aujourd’hui a été construit à l’origine à la demande de Louis XV pour être une église consacrée à Saint-Geneviève (son corps a été enterré dans une basilique qui existait sur Le site en 512 après JC) pour la remercier de son rétablissement suite à une grave maladie.

Bien qu’il ait été construit pour servir d’église, sa construction a été achevée l’année où la révolution française a éclaté, et deux ans plus tard, l’église a été transformée en Nécropole pour accueillir les dépouilles des personnalités exceptionnelles qui ont contribué à la grandeur de la France.

Sont ainsi enterrés quelques noms très célèbres : les scientifiques Pierre et Marie Curie, Voltaire, Jean-Jacques Rousseau et Victor Hugo pour n’en nommer que quelques-uns.

La façade du bâtiment est clairement inspirée du Panthéon romain, mais l’intérieur ressemble à une grande cathédrale gothique. Des plafonds arqués, des fresques étonnantes et une architecture imposante font de ce lieu une excellente visite. Il possède également une vue à couper le souffle depuis le haut du dôme.

 

Pour en savoir plus sur le Panthéon Parisien vous pouvez cliquer sur WIKIPEDIA

Toutes les informations sur le Panthéon Parisien sont sur CITIBREAK

 

Vous Pourriez Aimer Aussi Lire Ces Articles:

 

 

Abonnez-vous à la newsletter Citibreak, cliquez sur ce lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 2 =