2.12 Centre International de l'Art Parietal

Centre International de l’Art Parietal (Montignac)

Toutes les informations sont sur CITIBREAK

Découverte en 1940 par 4 adolescents, la grotte de Lascaux a été fermée au public en 1963. Chef-d’œuvre de l’art rupestre, elle est un site préhistorique de référence internationale, classé au titre des Monuments historiques. Il y a environ 20 000 ans, les hommes de Cro-Magnon peignaient chevaux, bovins ou rhinocéros sur les parois de cette grotte. Un incroyable bestiaire, fort de 615 animaux, des dessins 4 à 5 fois plus vieux que la pyramide de Khéops ! Ces œuvres, d’une précision et d’une beauté incroyables.

2.1. Centre International de l'Art Parietal

Aujourd’hui, le Centre international de l’art pariétal de Montignac (Dordogne), situé sur la colline de Lascaux, près de la grotte originale, propose au grand public une reproduction virtuelle des peintures et gravures rupestres. Dans ce bâtiment-paysage qui se développe en longueur sur une emprise d’environ 11 400m2, et d’une hauteur moyenne de 8 mètres, les visiteurs pourront découvrir l’intégralité de la grotte de Lascaux reproduite avec les techniques et le savoir-faire de l’Atelier des Fac-Similés du Périgord.

Afin de laisser place à la contemplation, l’atmosphère de la grotte originale a été recréée, que ce soit au niveau de la température, de l’humidité, de l’éclairage ou des sons. À la sortie de la grotte, le visiteur parcourt différents espaces permettant de mieux comprendre la grotte de Lascaux. Parmi ces espaces, « l’atelier de Lascaux » permet d’approfondir la compréhension des oeuvres, en mêlant expériences numériques et interactives et étude des principaux panneaux reproduits.
« L’espace d’orientation »propose au travers d’un mur d’images, un hommage aux découvreurs de la grotte originelle. « Le théâtre de l’art pariétal » présente les travaux des préhistoriens du XIXe siècle à nos jours. La salle de cinéma propose un voyage en 3D au coeur de Lascaux ainsi que la découverte des sites d’art pariétal à travers le monde. « La galerie de l’imaginaire » explore les liens entre art pariétal et art moderne. Une dernière salle est consacrée à des expositions temporaires d’artistes contemporains.

Combinant une haute exigence scientifique et une véritable volonté d’accessibilité pour tous les publics, le site invite les visiteurs à ressentir l’émotion authentique de la grotte originale, à apprendre à l’observer, à la questionner et à réfléchir au contexte environnemental et culturel dans lequel elle a été réalisée. Tout au long du parcours, le visiteur est accompagné par “le compagnon de visite” (un dispositif interactif individuel) et est en mesure de recueillir des contenus adaptés à son âge, à son niveau de connaissance, aux thématiques qui retiennent son intérêt.

Toutes les informations sont sur CITIBREAK

Rédaction C.S

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *