A Ne Pas Manquer – L’ensemble de l’œuvre de Paul Klee au Centre Pompidou

Exposition Paul Klee – L’ironie à l’œuvre du 06 Avril au 1er Août 2016 à Paris

Toutes les informations sur l’exposition sont sur CITIBREAK

 

L’exposition qui vient d’ouvrir ses portes au Centre Pompidou – “Paul Klee, l’ironie à l’œuvre”, jusqu’au 1er Août est la première grande rétrospective de Paul Klee (1879-1940) depuis 1969 en France.

Paul Klee Expo

Cette exposition réunit 230 œuvres du peintre provenant en majorité du Zentrum Paul Klee de Berne (Suisse) et de grandes collections internationales. Il y a des œuvres qui n’ont pas été vues depuis des dizaines d’années et 60% n’ont jamais été montrées en France. Des œuvres souvent fragiles, de nombreuses œuvres sur papier.

Ironique, satirique : c’est une dimension méconnue de Paul Klee que propose cette exposition consacrée à cet artiste prolifique, ouvert aux avant-gardes, du constructivisme à Picasso, mais farouchement déterminé à “être son propre style”.

L’exposition s’ouvre sur des autoportraits où il déploie déjà cette ironie : dans des dessins, il se montre à l’œuvre, “Artiste pesant le pour et le contre, “Artiste en pleine création”, “Artiste sensible”. Puis il se représente en moine, en acteur.

L’œuvre de Paul Klee va être enrichie au contact des mouvements artistiques de son temps, mais il va toujours garder avec ceux-ci cette même “distance ironique”, il va en détourner et en transgresser les principes.

A partir de 1930, Paul Klee connaît une période archaïsante, tournée vers les grandes civilisations antiques et marquée par la recherche de textures, l’influence de la mosaïque et des séries sur les signes et autres pictogrammes.

Klee est aussi marqué par Picasso, dont une grande exposition est présentée en 1932 à Zurich. Les deux hommes se rencontrent en 1933, puis en 1937 à Berne, mais le courant ne passe pas.

Exilé en Suisse depuis l’arrivée d’Hitler au pouvoir, gravement malade, Klee réalise la dernière année de sa vie plus de 1.200 œuvres, dont l’exposition propose une sélection incroyable. L’ironie est toujours là avec l’œuvre “Ton aïeul'” représentant un être simiesque et souriant.

 

BIOGRAPHIE DE PAUL KLEE

Paul Klee naît au sein d’une famille de musiciens en 1879 à Münchenbuchsee en Suisse. Ce n’est toutefois pas vers la musique qu’il se tourne mais vers l’art pictural.

Paul Klee - Photo
Photo de Paul Klee

A sa sortie de l’académie des Beaux-Arts de Munich, il réalise quelques œuvres, qu’il présente plus tard à l’exposition du Cavalier bleu. C’est à cette période qu’il côtoie Kandinsky et August Macke. Lors d’un séjour en Tunisie avec ce dernier, il reçoit une formidable révélation : celle de la couleur

A partir de 1921, Klee enseigne au Bauhaus, poste qu’il occupera jusqu’en 1930. S’inspirant toujours de l’avant-gardisme, Paul Klee réalise des toiles d’une originalité frappante, entre suggestions, onirisme et fantastique. Il écrit également quelques ouvrages théoriques (l’Art moderne, 1924 ; Carnets d’esquisses pédagogiques, 1925).

Destitué par les nazis de son poste d’enseignant à Düsseldorf, il se rend à Berne et peint des idéogrammes (Signes noirs, 1938). Atteint d’une maladie musculaire, l’artiste s’éteint en 1940 à Muralto-Locarno en Suisse.

 

Pour en savoir plus sur Paul Klee vous pouvez cliquer sur WIKIPEDIA

Toutes les informations sur l’exposition sont sur CITIBREAK

 

Vous Pourriez Aimer Aussi Lire Ces Articles:

 

 

Abonnez-vous à la Newsletter de Citibreak, cliquez sur ce lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − neuf =